Rencontrez nos experts

Articles récent

ICT Experts LuxembourgNetwork & Connectivity PoE & Wi-Fi 6 : du nouveau du côté des réseaux locaux
PoE & Wi-Fi 6 : du nouveau du côté des réseaux locaux

PoE & Wi-Fi 6 : du nouveau du côté des réseaux locaux

L’année 2018 a vu naître deux nouvelles normes dans le domaine des réseaux locaux. L’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) a en effet standardisé une nouvelle norme qui augmente la puissance des réseaux sans fil Wi-Fi. Tandis que la nouvelle norme du Power over Ethernet (PoE) permet d’alimenter en électricité des équipements reliés au réseau local câblé Ethernet.

Power over Ethernet 802.3bt

Cette norme ajoute deux nouveaux types de PoE, Type 3 jusqu’à 60W et Type 4 jusqu’à 90W par équipement connecté et fonctionne sur des liaisons 1000 Base-T, 2.5G Base-T, 5G Base-T et 10G Base-T moyennant 4 paires de cuivre torsadées.  Le PoE évolue donc bien au-delà des 30W disponibles avec la norme précédente 802.3at.

Les différents standards PoE :

nouveaux standards poe

Cette augmentation de puissance répond à de nouveaux besoins : caméras de surveillance motorisées, éclairage de bâtiments par des systèmes LED ou encore nouvelles infrastructures dans les secteurs de la santé, du commerce ou de l’industrie.

Quelles conséquences sur les infrastructures ?

Switch :

Pour profiter de cette nouvelle norme, il faudra déployer de nouveaux switches Ethernet compatibles. Aujourd’hui un switch de 48 ports fournit en général 740W de puissance PoE/PoE+ ce qui correspond à 15W (PoE) sur l’intégralité des ports et 30W (PoE+) sur la moitié des ports.
Les constructeurs vont donc concevoir des switches supposés fournir jusqu’à 90W par port. Il faut toutefois s’attendre à ce qu’une partie des ports seulement ne délivre la puissance totale.

Infrastructure de câbles :

L’évolution du PoE nécessitera une infrastructure câblée adaptée. En effet, l’alimentation de périphériques a un impact important sur les faisceaux de câbles Ethernet dans les gaines, planchers et faux plafonds de bâtiment. Des fabricants de câbles (comme Nexans ou Panduit) estiment que la Classe 8 pourrait provoquer une augmentation de près de 35° C sur des faisceaux de 48 câbles de catégorie 6.

Risque :

Il existe un risque de formation d’arcs électriques au niveau des connecteurs lors de l’insertion et du retrait des fiches dans les prises Ethernet alimentées. Ce qui endommagerait les connecteurs.

Wireless IEEE 802.11ax ou Wi-Fi 6

La Wi-Fi Alliance a enfin décidé de changer la dénomination compliquée des normes de réseaux sans fil IEEE par une appellation simplifiée.

Depuis 1999 il y a eu cinq versions du Wi-Fi :

  • 802.11b en 1999
  • 802.11a également en 1999
  • 802.11g en 2003
  • 802.11n en 2009
  • 802.11ac en 2014

Le 802.11ax sera donc la sixième génération, simplement appelée Wi-Fi 6. Ce changement sera aussi appliqué aux anciennes versions. Pour faciliter leur identification, les équipements Wi-Fi afficheront les icônes correspondant à leur génération de réseau.

wifi-6

Parce que les technologies sans fil doivent relever de nouveaux défis : haute concentration d’utilisateurs, appareils et applications gourmandes en débit (vidéo UHD/4K), besoins de qualité de service (voix sur Wi-Fi) et multiplication de machines connectées… Le nouveau Wi-Fi 6 a ainsi été conçu pour faciliter la connectivité haute densité. Et pas uniquement pour augmenter le débit d’une seule connexion. Néanmoins sa capacité est 4 fois supérieure à la norme précédente (802.11ac Wave2) et plusieurs points d’accès utilisés collectivement dans des environnements denses permettent de fournir la qualité de service (QoS) requise pour un grand nombre de clients aux profils d’utilisation variés.  La principale avancée reste toutefois la technologie ODMFA (orthogonal frequency division multiplexing) qui permet la communication simultanée de 30 clients par canal. Assurant ainsi la décongestion du réseau.

Cette nouvelle norme Wi-Fi 6 est particulièrement attendue dans les secteurs à ultra-haute densité avec un grand afflux de clients. Par exemple les stades, les salles de spectacle, les gares ou les aéroports. Mais comme toute nouvelle technologie, elle entraîne son lot d’incertitudes.

Quelles conséquences sont à prévoir ?

Rétrocompatibilité :

IEEE conserve la rétrocompatibilité. C’est-à-dire qu’un réseau Wi-Fi 6 permettra même aux clients de première génération 802.11b de se connecter à des vitesses de 1 ou 2 Mbits. Ces équipements vont donc ralentir considérablement le réseau.

Considérations de conception :

En principe chaque nouvelle technologie Wi-Fi devrait être accompagnée d’une nouvelle étude de couverture de site. Evidemment la réutilisation du câblage existant est très tentante.

Investissements :

Wi-Fi 6 entraînera un investissement direct pour remplacer les points d’accès. Mais il faudra aussi se poser la question de l’installation de nouveaux câbles ou du renouvellement de son parc de switches Ethernet afin d’introduire du multigig.

Reste à s’assurer que les réseaux dans lesquels vous investissez sont adaptés aux futurs besoins de votre entreprise. Les solutions pour lesquelles vous optez doivent être pérennes mais aussi raisonnablement dimensionnées et conçues.  Quelles sont les technologies indispensables ? Quels investissements sont justifiés par votre activité ?

Pas de commentaires

Laisser une réponse