Virtual CPE : une technologie qui promet de changer l’industrie du réseau

Dans le futur, les nouvelles technologies entourant l’implémentation des CPE (Customer Premises Equipment) auront une grande influence sur la façon dont les clients vont se connecter aux réseaux des opérateurs. Le concept de virtual CPE (vCPE), facilité par le recours au Software Defined Networking (SDN) et au Network Function Virtualization (NFV), offre par exemple bien des avantages que ce soit pour le client ou l’opérateur.

Il faut dire que les CPE traditionnels, tels que la plupart des entreprises les connaissent, impliquent leur lot de problèmes :

  • Ils s’adaptent difficilement aux changements technologiques.
  • Ils manquent de flexibilité quand il s’agit d’introduire de nouveaux services de façon simple et rapide.
  • Ils se complexifient.
  • Ils sont de plus en plus difficiles à maintenir car ils nécessitent une configuration manuelle, le plus souvent équipement par équipement.

 

Trois CPE distincts

  1. Les CPE traditionnels

    Nous l’avons déjà exposé. Les CPE traditionnels pêchent aujourd’hui par leur manque d’adaptabilité. La multiplication des supports quels qu’ils soient dans l’entreprise (smartphones, tablettes, ordinateurs et capteurs de toute sorte) complexifie de plus en plus les environnements réseaux. Sans compter que dans les architectures traditionnelles, de nombreux équipements périphériques doivent être déployés lorsque de nouveaux services (firewall, load-balancer, VPN, …) sont implémentés. Le maintien des CPE traditionnels pour les clients devient alors de plus en plus difficile et coûteux.

  2. Les CPE multifonctions

    Les CPE multifonctions viennent répondre à la nécessaire évolution de l’architecture traditionnelle. De multiples services sont implémentés dans un seul équipement, comme c’est le cas des boîtiers UTM (Unified Threat Management) qui regroupent plusieurs fonctions de sécurité. Ces CPE permettent actuellement à l’opérateur de regrouper plusieurs services dans un seul équipement. Cela représente de nombreux avantages pour le client et l’opérateur en matière de coûts et de complexité opérationnelle et des solutions multifonctions ou multiservices existent aujourd’hui sur le marché luxembourgeois. Le revers de la médaille est une complexité croissante des CPE et une introduction compliquée et lente de nouvelles fonctionnalités.

  3. Les CPE virtuels évolutifs (vCPE ou virtual CPE)

    Les virtual CPE sont capables de virtualiser la plupart des services et fonctions du CPE dans le réseau, ce qui constitue un avantage certain pour répondre aux défis actuels. Ils représentent un minimum de matériel sur le site du client puisque les fonctions traditionnelles du CPE sont déplacées dans le réseau de l’opérateur. Les services réseaux sont également virtualisés chez l’opérateur qui dispose des outils centralisés nécessaires à la virtualisation, la gestion et la maintenance des ressources réseaux comme le « NFV Orchestrator » et le « SDN Controller ».

 

CPE : Trois approches potentielles de virtualisation

  1. La virtualisation de toutes les fonctions CPE dans le réseau de l’opérateurvirtualisation_toutes_fonctions_réseau
  2. La virtualisation partagée entre le réseau de l’opérateur et les équipements CPE sur sitevirtualisation_partagée
  3. La virtualisation de toutes les fonctions CPE sur site

 

Les bénéfices attendus de la virtualisation des CPE

Citons la réduction des coûts pour les clients comme pour les opérateurs puisque les vCPE devraient permettre de réduire les frais d’opération réels ainsi que les frais de support et de déploiement sur le matériel. Autre avantage : dans le cas des services directement disponibles chez les opérateurs, les clients pourront aisément les déployer s’ils le souhaitent. La manœuvre via un portail self-service ne devrait prendre que quelques minutes.

Afin de déployer des implémentations virtual CPE et d’en tirer tous les bénéfices, les entreprises luxembourgeoises devront choisir l’endroit approprié pour leurs fonctions virtualisées. Ici, les opérateurs luxembourgeois ont deux cartes importantes à jouer :

  • la proximité géographique avec le client pour des installations sur site ;
  • la garantie que les fonctions réseaux soient virtualisées dans leurs data centres localisés au Luxembourg.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *