SDN vs. NFV : quelles différences ?

Plusieurs approches permettent aujourd’hui d’augmenter l’agilité du réseau en automatisant ses configurations et fonctions. Elles se nomment Software Defined Network (SDN) et Network Functions Virtualisation (NFV). Ces deux architectures à la fois différentes et complémentaires reposent sur la virtualisation des réseaux d’entreprises pour les rendre toujours plus programmables et automatisés.

 

Différences et points communs

SDN et NFV s’appuient tous deux sur la couche logicielle pour administrer virtuellement le réseau. Mais chaque solution intervient à des niveaux différents. Ils diffèrent dans leur manière de séparer les ressources et les fonctions virtuelles.

L’approche Software Defined (SDN) sépare le plan de commande (qui décide où le trafic est envoyé) du plan de données (qui transfert les paquets vers des destinations spécifiques) en rendant le réseau entièrement programmable. Il s’appuie pour cela sur des commutateurs programmés par un contrôleur SDN qui utilise un protocole standard comme OpenFlow. Cette solution permet aux adminstrateurs réseau de gérer les services réseaux grâce à un logiciel qui centralise sa programmation et offre une configuration bien plus rapide et conviviale.

Dans l’approche Network Functions Virtualisation (NFV), les fonctions réseaux basées sur des appliances physiques sont virtualisées via un hyperviseur, ce qui permet au réseau de se développer sans devoir ajouter de périphériques dédiées. Cette solution sépare les fonctions de contrôle réseau comme les routers, firewalls, load balancers de la couche matérielle et permet à ces fonctionnalités plus avancées de s’exécuter depuis une machine virtuelle. L’ensemble des machines virtuelles sont orchestrées par un hyperviseur unique. Lorsque l’hyperviseur contrôle les fonctions réseaux, les services peuvent être exécutés sur des serveurs standard.

 

Comprendre le Software Defined Network (SDN)

La solution SDN permet de contrôler l’essentiel du réseau : l’infrastructure comme la connectivité. Elle rend les politiques réseaux facilement programmables grâce à l’utilisation de contrôleurs SDN qui portent sur l’infrastructure entière.

 

 

Principales caractéristiques du SDN :

Les solutions SDN permettent d’ajouter de nouveaux composants ou de configurer l’existant grâce à des interfaces programmables ou à l’utilisation de scripts.

Les administrateurs peuvent désormais ajuster dynamiquement et automatiquement les flux de trafic à l’échelle du réseau pour répondre à des besoins fluctuants.

L’intelligence du réseau est centralisée via les contrôleurs SDN implémentés dans le logiciel de contrôle. Ce logiciel de contrôle offre une vue globale et cohérente du réseau.

Les protocoles et interfaces utilisés sont standards et non liés à un fournisseur.

Les applications qui doivent accéder à des données et services géographiquement dispersés sur le Cloud public et privé nécessitent une gestion flexible du trafic. SDN permet cette flexibilité en offrant à la bande-passante d’évoluer en fonction des variations de trafic.

SDN repose sur le principe de séparation de l’infrastructure réseau et des périphériques physiques. En appliquant la programmation et l’automatisation au contrôle du réseau, les opérateurs de réseau peuvent ainsi définir et gérer leurs réseaux de manière dynamique.

 

Explorer la solution NFV

La solution NFV remplace les services réseaux fournis par un matériel dédié avec une solution logiciel virtualisée. Les services tels que les routeurs, les pare-feu, les équilibreurs de charge, le traitement XML et les périphériques d’optimisation WAN peuvent ainsi être remplacés par des logiciels s’exécutant sur dans un environnement virtuel. Les fonctions réseaux virtualisées sont placées sous le contrôle d’un hyperviseur.

Cette approche est conçue pour fournir les fonctions réseaux nécessaires à une infrastructure entièrement virtualisée, comprenant les serveurs virtuels, le stockage et même d’autres réseaux. Elle utilise des technologies de virtualisation standard qui s’exécutent au sein du matériel. NFV est applicable à toute fonction, du plan de traitement au plan de données, au sein d’infrastructures réseaux câblées et sans fil.

 

Principales caractéristiques de NFV

NFV virtualise les services réseaux via un logiciel pour permettre aux opérateurs de :

  • Réduire les dépenses d’investissement matériel.
  • Réduire le besoin d’espace, de puissance et simplifier la gestion des fonctions réseau.
  • Réduire le temps nécessaire au déploiement de nouveaux services.
  • Réduire les risques de déploiement et faciliter les tests.
  • Offrir de l’agilité et de la flexibilité en augmentant facilement les services pour répondre aux nouveaux besoins et en permettant aux services d’être livrés via un logiciel sur des serveurs standards.

 

En résumé : 5 principales différences

1.Principe

SDN sépare le contrôle du trafic et le flux des données et centralise le contrôle et la programmation du réseau.
NFV transfère les fonctions réseaux en les virtualisant sur des serveurs standards.

2. Situation  

SDN opère dans un réseau d’entreprise, data centre et/ou un environnement Cloud.
NFV vise le réseau du fournisseur de service.

3. Application

SDN permet l’orchestration réseau et Cloud.
NFV permet de virtualiser des fonctions réseau comme routeurs, firewalls, gateways, load balancers, WAN…

4. Protocoles

SDN – OpenFlow
NFV – basé sur les standards existants

5. Organisation

SDN: Open Networking Foundation (ONF)
NFV: ETSI NFV Working Group

 

Les approches SDN et NFV sont indépendantes les unes des autres mais chacune renforce la performance de l’autre. SDN permet d’orchestrer le trafic réseau et contribue à son automatisation tandis que NFV se concentre sur les services. Ces technologies nouvelles sont la clé de l’évolution du réseau capable d’accompagner et de stimuler la croissance des entreprises.

Laisser un commentaire

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE