Microsoft WPC 2015 : 6 annonces à retenir

La Microsoft World Partner Conference 2015 avait lieu la semaine dernière à Orlando. L’événement réunissait comme chaque année des décideurs IT pour plusieurs journées d’échanges autour des produits de la firme de Redmond. Voici six messages importants délivrés par Microsoft à cette occasion.

À l’image de chaque grand rendez-vous, Satya Nadella, le CEO de Microsoft, a rappelé dans sa keynote d’introduction le rôle important de son organisation et de ses partenaires dans un monde toujours plus mobile et orienté vers le Cloud.


1. Un système multi support

La sortie imminente de Windows 10 (le 29 juillet) constitue une étape supplémentaire dans le changement de stratégie entamé depuis l’arrivée de Satya Nadella à la tête de Microsoft en février 2014. Le nouveau Windows sera donc le premier système d’exploitation à fonctionner sur tous types de support, que ce soit sur laptop, sur desktop, sur téléphone mobile ou sur HoloLens.


2. Une nouvelle démonstration des HoloLens

Au cours de cette keynote, les partenaires ont justement pu suivre une démonstration impressionnante des lunettes holographiques HoloLens, comme cela avait été le cas lors du Build 2015. Ils ont ainsi pu avoir un nouvel aperçu de ce que pourrait devenir notre future vie aussi bien professionnelle que privée.


3. Un programme CSP élargi

Microsoft a aussi annoncé l’élargissement du programme Cloud Solution Provider (CSP) à Azure et CRM Online en plus d’Office 365, Enterprise Mobility Suite (EMS) et Windows Intune. Suite au succès de la Surface, Microsoft prévoit également une augmentation substantielle du nombre de partenaires revendeurs de la tablette.


4. Une offre enrichie dans le Cloud

Les autres annonces à retenir sont la création de la Cortana Analytics Suite, un programme de certification Azure pour les Clouds hydrides, le projet GigJam, et surtout la création d’une nouvelle offre Office 365 Premium incluant entre autres du Cloud PBX et de la Power BI.


5. La prise en compte du Cloud hybride

En ce qui concerne le Cloud, Microsoft ne mise plus uniquement sur du Cloud 100% Azure, mais a enfin compris la nécessité des Clouds hybrides ou distribués pour pouvoir répondre aux attentes des clients. En effet, pour la plupart des clients, la voix du Cloud passe par du Cloud privé, plus flexible, plus personnalisable, plus adapté à leurs besoins. Le Cloud version 2.0 sera donc construit sur les besoins du business et non plus de la technologie comme c’était le cas pour le Cloud version 1.0. Dans ce cadre, Azure ne sera donc plus limité au Cloud Microsoft, mais le stack Azure pourra être déployé directement dans les data centers du client ou des partenaires. Le nouveau programme de certification Azure hybride prend ici tout son sens.


6. Le respect des obligations légales

Enfin, Microsoft a souligné que sans confiance, les clients n’accepteraient pas de déplacer leurs données dans le Cloud. Le Cloud doit pouvoir fournir des services qui respectent les obligations légales de chaque pays tout en assurant la protection et la sécurité des données. Microsoft a pris plusieurs engagements dans ce sens, notamment en refusant de fournir les données d’un utilisateur en Irlande, demandées par les autorités américaines.

 

Laisser un commentaire

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE