IT Sourcing : Les tendances clés en 2015

Au cours du deuxième trimestre 2014, le marché de l’IT Sourcing a réalisé en Europe sa meilleure performance depuis 2008. Sur base de l’échelle ISG Outsourcing* qui prend en compte les contrats d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros, on constate ainsi une augmentation du chiffre d’affaires global de 45 % par rapport à la période précédente en 2013.

 

Externalisation des infrastructures

Ces très bons chiffres viennent pour une grande part des contrats d’externalisation des infrastructures dont la valeur a été multipliée par deux, soit 2,05 millions €. La sous-traitance des applications de développement et de la maintenance est quant à elle restée stable avec 1,05 millions. Sans surprise, c’est le modèle Cloud qui figure en tête des différentes formes d’externalisation, un mouvement qui va encore s’accentuer en 2015.

 

Cloud et IT Sourcing : les deux font la paire.

L’émergence des solutions « Cloud » a contribué à cette évolution de l’IT Sourcing.
Si on compare son modèle à celui d’une approche plus traditionnelle « In House », on peut identifier de nombreux avantages et le premier d’entre eux concerne la réduction des coûts, comme le fait de faire table rase des frais généraux d’infrastructure, des investissements long terme et d’avoir la possibilité de ne payer que pour ce qui est consommé. Autres avantages, le fait d’accéder à un niveau de résilience et de service hors de portée, avec des datacenters redondants ainsi que des services disponible 24/7 grâce à la délégation de la gestion opérationnelle. On peut encore citer le fait d’offrir plus de souplesse et de réactivité dans les réponses aux besoins des équipes métiers, pour lesquelles les délais de mise en œuvre deviennent de plus en plus courts.

Mais attention, il n’y a pas que de bénéfices et certains avantages cités ci-dessus peuvent également être identifiés comme des risques. La délégation de la gestion opérationnelle est souvent associée à une perte de connaissance partielle de son environnement IT, le questionnement sur la sécurité de l’information qui serait hors de contrôle mais aussi le coût total de possession sur le long terme, et, élément crucial, la réversibilité des données, point souvent négligé. Même s’il ne dépend pas directement du DSI, l’aspect contractuel du projet d’IT Sourcing ne doit pas être négligé.

Une des clés pour réussir son projet d’IT Sourcing ne réside pas dans le choix d’un fournisseur mais dans le choix de son partenaire de service. Un contrat d’IT Sourcing doit reposer sur une relation de confiance où le partenaire doit être considéré comme le prolongement de son service informatique, il doit être en mesure de fournir un service personnalisé et adapté à chaque situation.

Ceci nous amène à une autre tendance pour cette année 2015, à l’heure du tout en ligne et de l’externalisation des applications dans le Cloud, les sociétés vont montrer un intérêt accru pour les interfaces à visage humain et pour ces services personnalisés. Les systèmes self-service comme les FAQ et autres robots IVR (Interactive Voice Response) seront de plus en plus perçus négativement par des organisations en attente d’un interlocuteur « réellement humain » capable le cas échéant de se déplacer et d’assurer la fourniture et la maintenance de services sur le site du client.

Aujourd’hui, les responsables des systèmes d’information sont en attente d’un contact rapide avec une équipe d’experts capables de traiter, dans leur langage et de façon multi-canal, des problèmes et questions aussi complexes que pointues.

* Index ISG Outsourcing: l’indice ISG Outsourcing fournit une revue trimestrielle des dernières données et tendance Sourcing  pour les clients, les services providers, les analystes et les médias.

 

Laisser un commentaire

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE