Inside a CIO’s mind – lux-Airport

Il y a quelques semaines nous avons rencontré Claudine Leinenveber, Directeur Opérations et Informatique pour la Société de Gestion de l’Aéroport de Luxembourg (lux-Airport), afin de discuter de la fonction de CIO.

Claudine Leinenveber est informaticienne de formation et a rejoint lux-Airport en 2007 après avoir été responsable du département informatique du Cargo Center Luxair pendant plus de 12 ans. Déterminée, avec un grand sens de l’organisation, elle est très impliquée dans tous les projets de ses équipes, afin de pouvoir intervenir en support si besoin, de faire avancer les projets et de toujours trouver une solution.

 

D’après-vous, quels sont les enjeux d’un CIO au Luxembourg aujourd’hui ?

L’informatique étant toujours en toile de fond, il est crucial de connaître le fonctionnement général de l’entreprise, afin de pouvoir répondre aux besoins métier, et assurer la disponibilité des services et applications en continu. Dans le secteur aéroportuaire, nous avons d’importants enjeux au niveau du fonctionnement du terminal pour nos passagers, mais aussi de la gestion des informations qui transitent par nos infrastructures ; c’est pourquoi nous souhaitons rester maîtres de notre hardware. Il existe sur le marché des solutions applicatives performantes mais nous devons jongler entre les différents fournisseurs, avec leurs spécifications propres et dont les solutions s’accompagnent de contraintes matérielles ou techniques auxquelles nous devons nous adapter. Au Luxembourg, je trouve que les fournisseurs de services IT sont à la fois faciles d’accès et professionnels ; trouver une solution adaptée à nos besoins n’a jamais été un obstacle.

 

Comment voyez-vous évoluer la fonction de «CIO» au cours des 10 prochaines années ?

Il y a deux axes d’évolution selon moi : l’automatisation et la communication. Au cours des prochaines années l’automatisation va s’intensifier ; nous devrons nous tenir informés des avancées technologiques pour rester innovants et pouvoir proposer les meilleures solutions aux end-users : partenaires et passagers. Par ailleurs, nous serons amenés à développer nos capacités de communication, d’interconnexion, afin d’informer et de guider les utilisateurs dans ces évolutions.

 

Quelle sera, selon vous, la prochaine tendance dans le monde de l’IT et de la technologie ?

Aujourd’hui beaucoup de professionnels sont équipés de smartphones et tablettes. Pour moi, les appareils mobiles vont être de plus en plus utilisés comme un prolongement du poste de travail. Je pense par exemple à une application qui permettrait la transmission et le suivi de missions ou demandes d’intervention en temps réel. Une autre tendance qui n’est pas prête de disparaitre est celle de la cyber-sécurité, car le nombre d’attaques ne cesse d’augmenter et nous devons rester vigilants.

 

Quel est le projet IT qui vous a le plus marqué au cours de votre carrière ?

C’est sans hésiter l’implémentation de LUCAS (Luxair Cargo System) chez Luxair, logiciel de gestion de fret aérien. Ce projet a été un challenge colossal car nous avons tout créé de A à Z : système, base de données Oracle et couche applicative sur-mesure pour les besoins métier.

 

Consultez l’interview dans son intégralité en page 21 de notre magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *