6 tendances à retenir du Mobile World Congress 2015

La 10e édition du Mobile World Congress s’est déroulée du 2 au 5 mars à Barcelone. Cette grand-messe du mobile et des objets connectés est toujours très attendue. Tout comme nous, 93 000 personnes ont fait le déplacement pour découvrir les produits issus de plus de 2 000 sociétés. Voici six tendances et faits marquants à retenir de l’événement.

 

L’ère de l’Internet of Things

Depuis l’édition 2014, la tendance des objets connectés se maintient au MWC. On pouvait en retrouver sur la grande majorité des stands. Imaginez par exemple une imprimante capable de livrer des updates par Internet pour signifier à partir de quel moment sa cartouche arrivera à son niveau critique. Les informations transitent vers un control center qui émettra une alerte directement à une compagnie de livraison afin qu’un technicien vienne remplacer la cartouche vide, sans que personne n’ait à passer le moindre appel.

 

L’industrie des wearables     

Une autre grande tendance demeure, celle des wearables, dont on a pu noter la forte présence dans les usages sportifs. Ce secteur devient véritablement une industrie. Les technologies sont au point et des coopérations sont désormais possibles avec des fournisseurs d’équipements sportifs. À l’intérieur de ces vêtements, bracelets ou montres, des capteurs sont capables d’émettre des signaux qui seront redirigés sur une application de votre smartphone. Votre téléphone se transforme alors en véritable coach d’entraînement.

 

Les connected cars en nombre

Le phénomène était tellement présent qu’on se serait presque cru dans un salon automobile. Là encore, le marché est en plein développement. Google s’est lancé sur ce créneau en 2014 avec l’Open Automotive Alliance, qui repose sur une alliance globale avec sa technologie d’industrie afin d’intégrer la plateforme Android dès la construction des véhicules. De grands constructeurs comme Audi, General Motors ou Honda en font partie. À travers la technologie machine to machine, les automobiles pourront communiquer entre elles, et permettre par exemple aux conducteurs d’éviter un accident en recalculant automatiquement un trajet.

 

La pré-5G

Avec tous les objets connectés qui s’annoncent, les besoins de couverture s’élèvent. Il n’est donc pas étonnant que de grands fournisseurs de réseau comme Ericsson ou ZTE commencent à développer certains produits dans ce sens. On sait déjà que certains critères devront être respectés : un débit supérieur à 1 Gb par seconde, le support de 100 000 connexions simultanées… Pourtant, les prédéfinitions des fournisseurs sur le congrès concernant la 5G diffèrent déjà, avec 5 Gbit/s pour Ericsson et 500 Mbit/s pour ZTE. Selon la Next Generation Mobile Networks Alliance, la 5G sera mise à disposition vers 2020. Les critères devraient encore se préciser d’ici là.

 

Les RCS en progression

Tout semble en place pour que les Rich Communication Services s’implantent davantage, notamment sur le marché européen. Créé en 2012 par la GSMA, cette technologie permet aux opérateurs de proposer du « rich messaging » et du « rich call » à travers leur réseau. Vodafone propose déjà ces services en Italie, en Irlande, mais aussi T-Mobile en Allemagne et Orange en France. Malgré tout, son implantation est limitée puisque rares sont encore les fournisseurs et les appareils à prendre en compte les RCS de manière native.

 

Le dévoilement du Samsung Galaxy S6

C’est devenu une habitude pour Samsung de profiter de l’audience du MWC pour présenter son nouveau Galaxy S. Cette version 6 est donc la réponse de Samsung à l’iPhone 6. L’appareil est de très bonne qualité. Mais les ventes devront être exceptionnelles pour rattraper les scores décevants du Galaxy S5. Les ventes de ce dernier étaient alors inférieures de 40% aux prévisions lors du premier trimestre de lancement l’an dernier. Espérons pour Samsung qu’il n’en sera pas de même pour le Galaxy S6 à l’heure où les utilisateurs standards ont le choix entre de nombreux fournisseurs s’ils souhaitent bénéficier du système Android.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *