Beacon et NFC : vers la démocratisation des technologies sans contact

Mi-septembre 2017, Apple révélait la 11ème version de son IOS.  Parmi le florilège de nouveautés présentées, l’une d’elle est passée assez inaperçue : l’ouverture du lecteur NFC à des applications tierces. Cette technologie était déjà compatible avec les smartphones Android depuis la version 2.3. Apple achève ainsi d’en démocratiser l’usage. Eclairage sur les applications de ces nouvelles technologies qui dessinent notre avenir.

 

Near Field Communication (NFC) : la technologie sans fil à courte portée

 

Définition et avantages
NFC est une technologie de transmission sans contact de courte portée (30 cm). Elle présente deux principaux avantages. D’un côté l’un des deux émetteurs n’a pas besoin d’alimentation.
De l’autre, son coût est extrêmement faible, de l’ordre d’une dizaine de cents pour un tag passif.

A l’origine, la puce NFC intégrée aux iPhones de dernière génération était dédiée au paiement Apple Pay. Apple ne voulait pas subir de concurrence sur les modes de paiements pour son propre smartphone. Raison pour laquelle il en avait limité l’usage à son système de paiement propriétaire.

D’aucuns pourraient s’interroger sur les raisons d’un tel revirement. La solution Apple Pay aurait-elle pris suffisamment d’avance sur le marché ? Cette limitation serait-t-elle devenue un frein à la vente d’iPhones ? Apple Pay n’aurait pas rencontré le succès escompté ?
Nul ne sait laquelle de ces raisons a pu conduire la marque à la pomme à ouvrir cette technologie NFC à tous.
Quelques restrictions demeurent toutefois. En premier lieu, il ne s’agit que de lecture seule. L’écriture n’est pas (encore ?) possible mais les usages qui la requièrent sont rares.
Autre restriction, la puce NFC n’est utilisable qu’à partir de l’iPhone 7. C’est plus gênant, mais il ne s’agit là que d’une question de temps et de renouvellement du parc.

Pour quels usages ?
Intéressons-nous maintenant aux principaux usages que permet le NFC aujourd’hui :

  • Le paiement sans contact est sans conteste l’usage le plus connu. Il fonctionne avec Google Wallet sous Android et Apple Pay sous IOS
  • Le badge d’accès : votre Smartphone remplace le badge traditionnel
  • La lecture d’informations produit : en magasin ou ailleurs, pour les produits équipés d’un tag NFC
  • La dématérialisation d’une carte de parking, d’un titre de transport, d’un pass, ou d’une carte de fidélité
  • L’échange de données entre 2 terminaux actifs, comme l’échange de cartes de visite entre 2 smartphones.

Les usages sont en fait illimités. Il suffit de les imaginer. Il existe un seul prérequis, celui d’exécuter le geste de rapprocher son smartphone à quelques centimètres du récepteur ou du tag à lire. Il s’agit d’une démarche active.

 

Beacon, les capteurs de localisation

 

Définition et avantages

Les beacons sont des petites balises sans fil qui émettent des messages en Bluetooth. Lancée par Apple sous la forme iBeacon, la technologie Beacon s’est démocratisée auprès de tous les smartphones équipés du Bluetooth 4.0 (Bluetooth Low Energy). Elle s’utilise donc indifféremment sous iPhone ou Android.

Cette technologie sans contact fonctionne à une portée supérieure au NFC (jusqu’à 70 mètres environs) avec une précision de +/- 1 mètre. Le beacon doit être alimenté mais on parle de low energy c’est-à-dire qu’un capteur beacon peut fonctionner plusieurs années avec une même batterie.

A l’origine, l’usage de la technologie beacon implique de posséder une app qui puisse « reconnaître » le beacon. Sans app, pas d’action. C’est d’ailleurs la même chose pour la lecture de tags NFC avec un Smartphone.

Principaux usages du Beacon :

Cette technologie permet de transmettre des informations (commerciales mais pas seulement) sur un Smartphone par le biais de sa fonction de géolocalisation. Les boutiques, les aéroports, les musées sont les premiers à s’être lancés.

Afin d’en démocratiser l’usage, Google a récemment lancé Eddystone. Cette alternative Open Source à iBeacon signée par le moteur de recherche américain présente des évolutions significatives. Elle permet par exemple de transmettre une URL à un Smartphone en vue de déclencher une action, sans que son propriétaire ne possède l’app du magasin ou de la structure.

Pour les marketeurs, diffuser des messages et des promotions à un public non détenteur de l’app représente une avancée considérable. Il existe un bémol toutefois : l’application contenait des informations personnelles qui permettaient de personnaliser l’offre, ce qui n’est plus possible dans ce nouveau type d’utilisation. De même, le message peut être perçu de comme plus intrusif, c’est un des écueils majeurs à éviter.

En conclusion, ces deux technologies ne sont pas concurrentes mais adaptées à des usages différents. NFC invite à effectuer une action avec son Smartphone, alors que Beacon lui envoie spontanément des informations. L’une fait du pull, l’autre du push et les deux sont complémentaires. Ces systèmes sont promus par deux géants du web. Ce qui promet un brillant avenir aux nouveaux services que concentrent de plus en plus nos smartphones.

Laisser un commentaire

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE