Transformez vos espaces de réunion en salles multimédias avec la video sur IP

L’optimisation des espaces bâtiments et leur accommodation aux nouveaux modes d’organisation du travail sont des points importants à considérer lorsqu’il s’agit de décider de changements à opérer et de réorganiser des locaux.

La rationalisation des coûts du mètre carré s’accompagne souvent de politiques de choix en ce qui concerne les équipements dans les espaces de réunion, tant au niveau de l’organisation de l’espace en lui-même (salle modulable, format théâtre ou auditorium,  salle plus traditionnelle) qu’au niveau de l’équipement technique de l’espace (sonorisation, multimédia). À l’heure des choix, sachez que les nouvelles technologies peuvent vous apporter des solutions tout en facilitant le travail collaboratif de vos équipes de manière insoupçonnée.

 

Penser au-delà des usages classiques

 

Aujourd’hui, chaque espace collaboratif de travail s’accompagne d’un équipement dit « multimédia » qui permet soit de transmettre du contenu, et donc de le partager avec l’assemblée présente (rétroprojection ou beaming), soit de pouvoir acquérir une information via un signal d’entrée pour les plus évolués (sonorisation microphonique).

La question actuellement est la suivante : Et si nous pouvions tirer le meilleur parti de ces utilisations classiques en partageant ces informations au-delà des limites du bâtiment ? C’est à dire faire bénéficier d’un même contenu à des personnes géographiquement dispersées, que le contenu soit partagé en temps réel par diffusion (streaming) ou en mode non connecté pour s’affranchir de la problématique de présence.

 

L’apport de la vidéo sur IP

 

La vidéo sur IP peut être la solution. Non seulement cette technologie permet de concentrer tous les flux d’informations sur une seule et unique architecture, mais elle permet aussi d’étendre les fonctionnalités et de transformer l’espace communautaire en véritable studio technologique.

 

Video sur ip : exemples d’utilisation

 

1. Les présentateurs (ou speakers) peuvent modifier leurs espaces scéniques en adaptant les sources de signaux par de simples pressions sur des écrans tactiles aux fonctions préconfigurées :

  • modification de la lumière et du son ;
  • lancement de l’interview d’un expert situé à l’étranger par vidéoconférence ;
  • présentation de slides ;
  • publication en direct du contenu de la session sur un portail vidéo de type intranet ou autre ;
  • …etc.

 

2. Avec la video sur IP, les fonctionnalités d’enregistrement et de planification sont optionnelles mais très utiles pour qui veut créer un contenu en temps décalé et le poster sur des portails simples et intuitifs.

 

3. Les exécutifs aiment à créer des messages personnels en utilisant les caméras et les fonctionnalités de partage pour publier en toute simplicité des bulletins de communication à destination de leurs collaborateurs ou de leurs clients, et transmettre ainsi des annonces de résultats ou des changements divers dans la vie de la société.

 

Une mise en application simple

 

Technologiquement parlant, la video sur IP est une solution finalement assez simple de conception et d’utilisation. Toutes les applications, services annexes ou boîtiers conjoints de la solution sont vus comme des entrées et sorties d’un système central complètement IP qui se base sur un codec de vidéoconférence. Cette digitalisation a pour but de pouvoir collecter et redistribuer tous les signaux sous format IP, simplement.

Ainsi, au niveau des entrées (ou input), il est possible de connecter des microphones fixes ou mobiles pour le son, et des prises HDMI, VGA ou DVI pour la vidéo, peu importe la source (caméras d’acquisition, ordinateurs, tablettes, smartphones).

Au niveau des sorties, les flux digitalisés en IP peuvent être distribués sur des écrans locaux, déportés ou intégrés dans des portails connexes (sorte de Youtube pour entreprise), voire insérés dans des vidéoconférences ou des applications de travail collaboratives orientées web, comme Cisco Webex par exemple.

La sécurité est quant à elle garantie par l’architecture de communication qui intègre à la fois la voix via le PBX, mais aussi la vidéo via l’infrastructure de vidéoconférence, toutes deux nécessaires au bon fonctionnement du système.

De multiples points qu’il est bon de relever pour qui veut moderniser sa communication d’entreprise via la digitalisation tout en optimisant les espaces collaboratifs liés aux bâtiments.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *