Cisco Spark renforce le travail collaboratif en entreprise

Lancé lors de l’Enterprise Connect en mars 2015, Cisco Spark vient concurrencer directement des outils de travail collaboratif comme Slack et HipChat, qui avaient été introduits dans les entreprises par certains employés soucieux de développer l’aspect collaboratif avec leurs collègues. Voici quatre raisons qui pourraient inciter les collaborateurs à miser sur cette application.

 

Prolonger le travail d’équipe après une vidéoconférence

Reposant sur le service Cisco Collaboration Cloud, Cisco Spark permet entre autre de compléter et renforcer l’expérience collaborative avant, pendant et après les rencontres d’équipes par vidéoconférence. L’application propose plusieurs fonctionnalités :

  • générer des salles de réunion virtuelles
  • partager et archiver des documents
  • partager des écrans de travail
  • lancer des discussions via un système de messagerie instantanée
  • lancer un appel voix ou un appel vidéo en face à face
  • etc.

 

Un outil de travail collaborative qui répond à de nouveaux besoins chez des travailleurs

L’outil Cisco Spark vient répondre à de nouveaux besoins en entreprise. Car la manière de travailler en équipe a beaucoup évolué. Les collaborateurs sont de plus en plus mobiles et dispersés, ils naviguent entre de multiples terminaux (ordinateur, tablette, smartphone, …) et de projet à projet, au contact d’équipes différentes. Dans ce contexte, il est devenu difficile de réunir les collaborateurs à une même heure et dans une même pièce, comme cela pouvait être le cas par le passé.

C’est ce qui explique l’engouement qui existe autour des technologies sociales et collaboratives aujourd’hui. En 2013, le groupe Chess Media réalisait d’ailleurs une enquête baptisée « The future of work » auprès de plus de 500 travailleurs issus de compagnies sensibles au travail collaboratif. Parmi les personnes interrogées, 86% d’entre elles étaient persuadées qu’elles seraient moins productives au travail si elles n’avaient pas accès à ce type d’outils.

 

Faciliter les échanges de toute sorte

L’une des grandes forces de Cisco Spark est sa flexibilité. Quel que soit le périphérique utilisé, l’application de travail collaboratif demeure accessible, donnant l’opportunité aux différents acteurs du projet de travailler à leur rythme, à l’endroit qui leur convient le mieux sur le moment. Et dans l’éventualité où un nouveau collaborateur serait amené à travailler lui aussi sur le projet, les membres de la salle de réunion virtuelle ont la possibilité de l’inviter, afin qu’il interagisse à son tour avec l’équipe.

L’outil multiplie également les passerelles avec d’autres services existants afin de simplifier l’organisation des collaborateurs. Des services hybrides sont donc intégrés progressivement. Un connecteur doit toutefois être installé sur les équipements pour que le service fonctionne. Parmi ces services, on peut citer :
« Hybrid call services » : on y retrouve les services « call aware » et « call connect » permettant de réaliser des appels audio et vidéo via le Cisco Collaboration Cloud.
« Hybrid Directory service » : il permet par exemple une synchronisation instantanée avec Microsoft Active Directory.
« Hybrid calendar service » : il permet de programmer une rencontre dans un calendrier Outlook tout en générant une salle de réunion virtuelle dans Cisco Spark afin que les participants à la rencontre puissent discuter ou échanger des liens ou des documents en amont de la réunion.

À noter également l’intégration de l’application dans le futur iOS d’Apple grâce à un nouveau partenariat entre Cisco et Apple. Celle-ci permettra, par exemple, de répondre directement via le bouton vert de l’iPhone à une communication issue de Spark comme un appel classique et non plus une application.

 

Favoriser la sécurité des données sensibles

La question de la sécurité se pose dès lors que des données confidentielles reliées aux projets de l’entreprise sont en jeu. L’outil de travail collaboratif Cisco Spark utilise le chiffrement des données dès l’entrée des données sur la plateforme. Ces données demeurent ensuite cryptées lorsqu’elles transitent vers les serveurs du Cloud Cisco.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *